Qui sommes-nous?

Fédération des kinésithérapeutes pratiquant le massage chinois .

 

La FKPMC est née début 2017 peu après le congrès de Lyon (novembre 2016).

Conformément au souhait que Gérard Archange nous avait exprimé, nous nous sommes réunis pour fusionner nos régions formées précédemment depuis Paris. Un retour au centre en quelque sorte! Quoi de plus logique et naturel, pour pouvoir à nouveau diffuser autour de nous.

Ce sera une juste récompense pour Gérard qui nous a initiés pendant tant d’années avec patience et persévérance tout en continuant sans cesse à apprendre encore et encore.A nous maintenant de prendre la relève pour continuer ce qu’il a commencé.Avec l’aide des consœurs et confrères  du nord,  de l’ouest, de l’est et du sud nous voilà positionnés et orientés.

C’est un bon début, conforme à la tradition.Nous nous efforcerons de diffuser, de développer et d’encourager, nous organiserons des évènements pour stimuler des échanges, condition indispensable pour s’enrichir et progresser.

Il existe déjà de nombreuses associations, notre spécificité sera de rester dans le cadre de la kinésithérapie au sens large, dans le respect de nos compétences, le massage étant une de nos compétences importantes qui sera ainsi sublimé par  la qualité du geste et adapté grâce à la finesse du bilan effectué auparavant et aussi à l’approche globale, à la compréhension et l’intégration de la pathologie dans le parcours du patient.

Quoi de plus passionnant que de pouvoir soulager avec ses mains, de savoir mobiliser les essences qui nous animent, de chasser les pervers, lever des stagnations et de pouvoir en contrôler les effets instantanément.

Faire connaître cette spécialité est aussi un des buts de notre fédération, c’est un moyen d’enrichir la kinésithérapie et de la faire évoluer. Les anglo saxons s’orientent davantage vers la physiothérapie, mais pour nous la thérapie manuelle reste une valeur sûre utilisable n’importe où et pratiquement sans contre-indication; c’est une arme de soin massive!

Ne nous en privons pas sous peine de perdre notre spécialité, nous sommes des Masseurs kinésithérapeutes il faut que cela se sache et se pratique à nouveau plus largement.

Guy Kalfa

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Close